• Franck Giraud

La psychométrie à chaque étape du processus de recrutement

En appliquant une démarche de psychométrie à vos recrutements ou mobilités, vous constituerez des équipes aptes à exécuter avec succès la stratégie de votre entreprise. La définition du poste à pourvoir, la conduite des entretiens, l’accueil des nouveaux arrivants sont autant d’étapes où l’usage de la mesure et de la modélisation prédictive augmenteront vos chances d’identifier et d’embarquer les bonnes personnes aux bonnes places dans la durée.


Pour attirer le bon candidat, la description du poste doit tenir compte des exigences comportementales pour réussir dans le contexte de l’entreprise. Deux procédés complémentaires peuvent être mis en œuvre. Un questionnaire psychométrique permet de factualiser ce que l’on a en tête en termes de comportements attendus en réponse aux enjeux métier. Afin de réaliser cet exercice nous recommandons d’associer différents intervenants, le manager concerné, mais aussi d’autres collaborateurs qui vont interagir avec la nouvelle recrue. Pour des emplois calibrés et en nombre, cette méthode peut être complétée par une étude de corrélation avec les performances des meilleurs dans la fonction au sein de l’entreprise.


Des analyses conduites avec Predictive Index ont montré l’utilité de cette approche scientifique sur des positions aussi diverses que manager, commercial, téléconseiller, vendeur en boutique ou conducteur de poids lourds. L’entretien se prépare en comparant les attendus de l’emploi préalablement modélisés et le profil des postulants, mesuré par la passation d’une évaluation comportementale.


Adopter une approche psychométrique signifie aller au-delà des traditionnels CV. Face à un individu doté d’un bagage important, un diplôme prestigieux ou une expertise dans une entreprise très renommée, la charge émotionnelle peut conduire à s’écarter de ce qui a été prévu. Quelle que soit notre expérience, nous pouvons tous faire preuve de subjectivité et adopter un point de vue biaisé par une perception trop personnelle. En revenant à la cible de poste et aux données collectées, le recruteur a accès à des mesures objectives et spécifiques. Il peut orienter les questions posées afin d’obtenir des informations pertinentes sur les qualités des candidats et prendre des décisions de manière rationnelle.


L’intégration de nouveaux membres au sein d’une équipe crée une nouvelle

configuration de travail. Un nouvel équipier peut avoir un impact sur la façon dont les tâches sont réparties ou réalisées, l’élaboration et l’application des processus, la communication au sein du groupe ou bien encore l’entraide. Il est important que toutes les parties prenantes prennent conscience du profil de chacun, afin d’appréhender de manière positive les différences et d’en tirer avantage face aux défis à adresser par le nouvel ensemble. L’introduction de

personnalités différentes impose un exercice de régulation managériale au sein de l’équipe. La psychométrie mesure les écarts, matérialise les complémentarités qui renforceront le fonctionnement collectif, et facilite l’incorporation.


Le succès d’un recrutement se construit dès la définition de poste, et n’est pas établi par la signature du contrat de travail mais par une bonne fin de la période d’essai. L’utilisation de la psychométrie à chaque étape du processus, jusqu’à l’intégration réussie de la personne dans l’équipe, apporte un avantage compétitif à l’entreprise.


Article paru dans le magazine de l'Association Nationale des DRH - ANDRH. Auteurs Isabelle Cassius & Franck Giraud

Télécharger l'article

ANDRH - Psychometrie recrutement
.pdf
Download PDF • 140KB